Reprise du blog: comment font les minces

Après un mois supplémentaire d’errance à essayer de nouveau de me mettre au régime (sans perdre 1 gramme bien au contraire), je me reprends, vive le plaisir, vive le partage, vive la joie de vivre, vive la spontanéité!
Je me remets à manger ce qui me plaît et tout va mieux:
matin: café, yaourt, 2 tranches de pain
midi: salade avec maïs, asperges en boîtes et saumon en boîte, 2 tranches de pain, 1 faisselle de chèvre, 1 pomme
ap-midi: 1 capuccino au distributeur
soir: bon petit dîner: brochette de caille aux figues et purée d’aubergines, suivi de plein de cerises.

En parallèle, j’ai décider d’observer les minces, ce qu’il font, ce qu’ils ne font pas, et de me comprendre pourquoi ils le sont :
1) les minces mangent essentiellement en fonction de leur envie quand ils sortent (boudin noir, andouillette, gros sandwich ne leur font pas peur)
2) les minces refusent toute nourriture quand ils n’ont pas faim (impossible de leur imposer quoi que ce soit, alors que moi je n’ose pas refuser ou j’accepte pour montrer que je ne suis pas au régime…)
3) les minces qui ont trop mangé ne mangent plus rien jusqu’à ce qu’ils aient de nouveau très faim (ils ne paniquent pas!)
4) les minces ne commencent pas à manger avant les autres à table
5) les minces ne mangent pas en préparant à manger
6) les minces mangent tard (déjeuner à 13h30 voire 14h, dîner à 22h voire minuit) tandis que moi j’ai l’estomac dans les talons, et j’ai toujours peur de stocker si je dîne trop tard…ils sont même capables d’oublier de manger: mais à quoi pensent-ils???
7) en général, les minces mangent plus lentement et donc moins que les autres
8) en général, ils mangent élégamment

Voici de quoi s’inspirer pour la semaine…

Jour 4: On continue

Matin: 2 tasses de café avec un nuage de lait, 50 g de pain aux céréales avec 2 cs de ricotta et 1 cc de miel, 1 poire: J’adore le p’tit déj! J’ai toujours très faim en fin de matinée alors je mange bien

Midi: resto italien avec une collègue: pâtes aux cèpes, petits pois et jambon blanc avec de la crème  et un peu de parmesan (excellent!), café + 1 speculoos

Soir: 1 petite tarine avec un peu de beurre et d’oeufs de saumon, 1 petit bol de bortsch, 1 pomme

Sport: zéro!

Jour 3:

Matin: café avec un nuage de lait (2,5 tasses! J’ai très mal dormi), 3 fines tranches de pain aux céréales, environ 100g de cottage cheese + fructose + fraises

Midi: direction shopping au BHV (rien trouvé, snif…). Je prends le temps de déjeuner à la cantine du BHV (fini les sandwiches avalés à toute vitesse): Poisson et légumes vapeur (pas très bon, c’est une cantine, quoi), yaourt 0% à la pomme et 1 petit pain au sésame

La prochaine fois, j’irais dans un café normal, c’est quand même plus sympathique 

retour au travail: 1 café crème du distriuteur

Soir: bouillon de légumes (1/2bol) fait avec le bouillon de la cuisson du lapin d’hier, jambon à l’os découenné (1,5 tranche), 1 tranche de pain aux céréales, légumes cuits d’hier avec le lapin

1 petit bol de fromage blanc 0% à la cannelle et au fructose, 1 poire

Bilan: satisfaisant mais pas de sport!

Jour 2: mauvais démarrage puis rattrapage

- Matin: Après ma journée d’hier, je dois dire que je me sens particulièrement lourde et mal dans ma peau. Ca ne m’a pas empêchée de me jeter sur la bouffe au réveil alors que je n’avais pas faim

Café+ 2 tranches de pain + 3 cs de cottage cheese + 3 grosses cc de confiture de lait.

Il est 10h20, j’écris ces mots et me décide de jeter la confiture de lait car je sais comment le pot va terminer tôt ou tard (dans mon estomac). On verra plus tard pour ce type d’aliments.

(…)

Plus tard, je me calme, je me délecte du dernier livre de Julie Andrieu, qui a un effet immédiat: l’envie de manger sainement juste pour le plaisir.

vers 13h30, je n’ai toujours pas faim, je prend juste une petite salade tomate-concombre au vinaigre balsamique, 1 fraise et un café avec un peu de lait

vers 15h30, ça y est la faim est arrivée, je prends un bol de fromage blanc avec du canderel à la vanille (j’ai eu un échantillon gratuit dans la rue, ils avaient bien ciblés, j’ai honte mais c’est bon).

dîner: lapin au four aux courgettes, tomates, ail

environ 100g de fromage blanc 0% au fructose + fraises (1 bonne poignée)

1 tasse de thé avec un nuage de lait

Jour 1- carnet alimentaire

Matin 9h30: Comme tous les matins, je suis pleine de bonnes résolutions et j’ai l’impression que je vais pour une fois y arriver (ce sentiment existe peut durer entre 10 secondes et plusieurs heures selon les jours. Parfois, il suffit que je me pèse et ça il disparaît). Ce matin, je me suis d’ailleurs pesée (54,5kg pour 1,55m): je suis désespérée (à Noël je faisais 52 kg, pour la même taille). En écrivant ces mots, je me rends compte comme cela est vain, mais malgré tout, pour l’instant, c’est ça ma vie.

petit déj: je décide d’essayer le thé vert au lieu du café (le café donnant très faim plusieurs heures après). Erreur, cela ne me réveille pas, je prends finalement du café plus tard.

2 yaourts light au cassis, 1 pomme

12h30:

- une salade avec plein de choses très bonnes (tomates, avocat, concombre, olives, féta, pain aux graines, vinaigrette).

- 1, 5 tranche de pain avec 1 petit morceau de chèvre et de roquefort, donnés par mon amoureux: ça passe bien, de cette façon je peux en manger un peu seulement sans risque de crise

- encore envie de manger, j’ai toujours besoin de terminer le repas par du sucré, il n’y a pas de fruits alors je prends un yaourt velouté + 2 cc de confiture de lait (là, je commence à culpabiliser sérieusement, je me sens serrée dans mon jeans…)

- 1 café

fin d’après-midi: 1 mini bout de pain + 1cc de ricotta

soir: resto japonais- je ne choisis pas du tout ce qu’il y a deplus diététique (je goûte aux tempuras, je mange la moitié d’un plat de porc pané, je bois deux verres de vin, je prends un dessert: glace au sésame noir et blanc). Bref, ce qui aurait dû être un plaisir tourne mal car en sortant je me sens vraiment lourde, alors qu’il aurait été facile dans cet endroit et tout aussi agréable de m’orienter vers des choses saines et légères (sashimis, tofu…)

- Par ailleurs, je me suis sentie déprimée toute la journée, je ne suis pas sortie sauf en fin de journée et je n’ai fait aucun sport 

Bonjour

29 ans et combien de moments gâchés par cette volonté constante de maigrir. Je ne peux pas tout raconter en une seule fois mais depuis l’âge de 12 ans (!) ma vie et mon humeur ont été sous la coupe de cette injonction venue de l’intérieur, qui m’a conduit à beaucoup d’extrêmes, et en particulier à la boulimie, pour devenir un phénomène auto-entretenu que les années et les relatifs succès n’ont pas permis d’apaiser.

Aujourd’hui, j’ai encore une fois envie de m’en sortir, sans toutefois y croire vraiment. Ce que j’essaye actuellement:

- une psychanalyse qui me coûte dans tous les sens du terme, mais qui je l’espère permettra de m’aider à mieux accepter certaines choses

- un non-régime qui consiste à manger trois repas par jour, en bonne compagnie de préférence, sans être obsédée par les calories, mais sans manger plus qu’il ne faut non plus

- du sport, le plus difficile c’est de s’y mettre, après on est content

- prendre soin de mon intérieur (me nourrir d’autres choses) et de mon extérieur (soins du corps, du visage, mais aussi appartement bien rangé et bien décoré…mettre toutes les chances de mon côté).

- Ne plus me peser plus d’une fois par semaine et mesurer mes mensurations de temps en temps (d’où l’idée du mètre ruban)

Sur ce blog, il y aura mon parcours, mon carnet alimentaire, et sûrement plein d’autres choses. 



Zadig Running Club |
Secret X Blog |
les chevaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fashion's Nails
| La Boutique Avon De Jenny
| S.A.R.L BIJOUX ONLINE